Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu 'En pratique' | Aller au menu 'En un clic' | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Labarde

Recherche

Accueil > Vivre > Social, emploi > Insertion sociale et professionnelle

Insertion sociale et professionnelle

 

L’insertion sociale et professionnelle mobilise l’ensemble des politiques départementales : l’emploi, les transports, le logement, la santé, l’éducation, la solidarité...

Des aides aux publics fragiles

Depuis le 1er juin 2009, le RSA s’est substitué au RMI (Revenu minimum d’insertion). Il se veut une incitation financière à la reprise d’activité en apportant des aides plus personnalisées et en développant un accompagnement vers et dans l’emploi.
Le Département a la responsabilité de sa mise en œuvre pour les anciens bénéficiaires du RMI et de l’Allocation parent isolé (API).

Il finance les allocations et assure l’accompagnement des bénéficiaires du RSA qui n’ont pas d’activité ou dont les revenus tirés de l’activité restent très faibles.

De son côté, l’Etat prend en charge le RSA attribué aux personnes en activité (catégorie dite des "travailleurs pauvres"). Depuis le 1er septembre 2010, il prend également à sa charge les bénéficiaires du RSA jeune.

Les contrats aidés, pour un parcours d’insertion tourné vers l’emploi Le Contrat unique d’insertion a été mis en place par l’Etat en janvier 2010 pour les publics bénéficiaires de minimas sociaux et/ou demandeurs d’emploi de longue durée.
Dans le secteur marchand (secteur privé), il s’agit d’un Contrat initiative emploi (CIE) et dans le secteur non marchand (associations, collectivités, établissements publics), d’un Contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE).

Le Contrat unique d’insertion est un contrat de travail qui peut être à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI), à temps plein ou à temps partiel (de 20 heures à 35 heures).
Une aide financière est versée par le Conseil général et l’Etat aux employeurs pour le mettre en œuvre.